Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Daniela Ventrelli

Chef de project. Après l’obtention en 2002 d’une Licence en Lettres Classiques à l’Université de Bari, « cum laude e dignità di stampa », Daniela commence des études au Musée National de Ruvo di Puglia et en 2004 publie une thèse expérimentale sur “Le Terrecotte Figurate della Collezione Jatta” (Edipuglia, collana Adrias, vol. 8, Bari).

En 2006 elle se spécialise dans l’Archéologie Classique en intégrant L’Université de Bari (UNIBA).
En 2010, toujours à l’UNIBA, elle obtient un doctorat de recherche en Histoire Antique en réalisant une thèse d’Epigraphie Grecque.

En 2011 elle réussit le Concours international “Research in Paris” (Ville de Paris) auprès de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris I, Pantheon Sorbonne et intègre le laboratoire ANHIMA UMR 8210 (dirigé à l’époque par le Professeur F. de Polignac). Pendant 18 mois elle conduit des recherches post-doctorat sur les inscriptions grecques sur les matrices de terre cuites tarantines et les vases de la collection archéologique Jatta-Bonelli de Ruvo di Puglia.

Actuellement, après avoir réussi le concours Emergence(s) de la Ville de Paris, toujours au sein du laboratoire AHNIMA-UMR 8210 (CNRS, Pari I- EHESS, EPHE, PARIS 7 Diderot), elle travaille en tant que chercheuse sur le projet “Rubi Antiqua” en collaboration avec le programme de recherches Louvre/INHA “Répertoire des ventes d’antiques à Paris au XIX siècle”, le Petit Palais, le Museo Archeologico Nazionale de Naples, le Museo Archeologico Nazionale de Ruvo di Puglia, l’INHA (Institut nationale d’histoire de l’art de Paris), le C2RMN (Centre de recherche et de restauration des musées de France), l’Università degli Studi de Bari et l’Università degli Studi de Milan.

d.ventrelli@rubiantiqua.eu

Néguine Mathieux

N-Mathieux 4Après avoir été responsable adjointe du Centre d’étude et de documentation du Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du Musée du Louvre (plus particuliérement chargée des archives) elle est aujourd’hui chef du Service histoire du Louvre. Attachée au CNRS (UMR Halma-Ipel 8164), enseignante à l’École du Louvre, elle a été commissaire des expositions : Tanagra, Figures féminines de l’Antiquité, Tokyo, 2007 et La lettre et l’argile, Autour d’une semaine de fouilles à Myrina, Louvre, titre d’un ouvrage publié aux “Presses universitaires » de Dijon en 2008).

Ses travaux et publications concernent essentiellement les terres cuites grecques et romaines et l’histoire des collections d’antiques. Elle a étudie le collectionnisme des tanagras au XIXe siècle et les falsifications d’antiques. Elle a également participé au Dictionnaire critique des historiens de l’art de l’INHA et aux études menées sur les collections archéologiques d’Infres (2006) et de Rodin (2013).

Elle est responsable, avec Martine Denoyelle, du programme INHA/Louvre de “Répertoire des ventes d’antiques à Paris au XIXe siecle”

Enregistrer

Florence Le Bars-Tosi

Après un parcours universitaire effectué à la Sorbonne-Paris IV et à l’Ecole du Louvre, elle est aujourd’hui docteur en archéologie et histoire de l’art antique. Sa thèse, dirigée en co-tutelle par Agnès Rouveret (Paris Ouest La Défense) et Carlo Gasparri (Université de Naples, Federico II), a été soutenue en 2014 et porte sur “Les Français et l’archéologie au Royaume de Naples pendant le decennio francese (1806-1815) : les découvertes de céramique antique”. Elle enseigne aujourd’hui l’iconographie romaine à l’Université Paris Ouest La Défense et l’archéologie grecque à l’Ecole du Louvre.

Fonctions au sein de l’équipe : post-doc, en charge principalement des recherches en archives sur les découvertes de vases antiques dans la région de Ruvo.

f.lebars@rubiantiqua.eu

Enregistrer

Enregistrer

Andrea Milanese

Conservateur en chef de la Soprintendenza Speciale per i beni archeologici di Napoli e Pompei, où il dirige les Archives historiques du Musée National de Naples, important archive de documents et dessins des XVIIIe et XIXe siècles. Il a pris part aux travaux de plusieurs colloques en Italie, en Europe et aux États-Unis. A. Milanese développe depuis plusieurs années une activité de recherche dans le domaine de l’histoire des musées, du collectionnisme, et du marché d’art et d’antiquité au XIXe siècle; il est auteur de plusieurs publications sur ces sujets dont le livre: Album Museo. Immagini fotografiche ottocentesche del Museo Nazionale di Napoli, Napoli, Electa, 2009.

Il intervient dans l’équipe en tant qu’expert de l’histoire du collectionnisme en Italie méridionale au XIXe siècle, et du marché napolitain d’art et d’antiquités. Ayant déjà travaillé sur les exportations d’objets archéologiques du Royaume des Deux Siciles vers l’Europe, il connaît bien les liens étroits entre les marchands napolitains et les principaux collectionneurs et musées européens, qui, en particulier dans la première moitié du XIXe siècle, étaient très actifs sur la scène du marché d’antiquités de Naples, et d’autres villes du Royaume, comme Nola et Ruvo. En tant que chercheur, mais aussi directeur des Archives historiques du Musée National de Naples, il porte dans l’équipe sa grande compétence dans le domaine des recherches d’archive, et sa connaissance des principaux fonds d’archives, privées et publiques, napolitains.

a.milanese@rubiantiqua.eu

Carmela Battista

carmelabattistaAprès une Licence summa cum laude en Histoire de l’Art à l’Université de Bari “Aldo Moro”, elle a obtenu un Master post lauream en Management des Biens Culturels à Palazzo Spinelli, Florence. Elle est actuellement doctorante en Art, Histoire et Archéologie auprès de l’Université Libre de Bruxelles en cotutelle de thèse avec l’Université de Bari. La recherche doctorale vise à la réalisation d’une étude codicologique, paléographique, historique et artistique de l’Exultet de la Bibliothèque Nationale de Paris (Ms. Lat. 710).

Au sein de l’équipe: elle s’occupera des relations institutionnelles avec les mécénats publiques et privés qui soutiennes les activités scientifiques du projet et des recherches dans les archives en Italie.

c.battista@rubiantiqua.eu

Sara Rania

Rubiantiqua_SaraRaniaRédactrice web senior experte en communication numérique.

Licenciée de Philosophie de l’Art à l’Université de Naples (2008), elle a approfondi ses études par un Master 2 en Communication Web à l’Université de Milan (2012) en passant par un échange Erasmus à la Sorbonne (Paris IV) entre 2010 et 2011.

Journaliste inscrite à l’Ordre en Italie depuis 2014, elle travaille à Paris avec différentes chaînes d’informations. Elle anime également des blogs et community de lifestyle et gastronomie italienne. « Rien d’écrit ne lui est étranger » comme le précise sa devise personnelle : « pensez passionnément et agissez stratégiquement ». En mars 2017, elle publie le premier volet d’une guide ebook dédié à la ville de Paris (actuellement en phase de traduction).

Depuis mars 2016, elle est en charge de la stratégie de communication web et social du projet Rubi antiqua. Elle a créé dans ce cadre la page facebook Rubi antiqua et la profil Linkedin Rubi antiqua. Pour vous informer sur les actualités qui concernent l’équipe et le projet guidé par Daniela Ventrelli, elle travaille régulièrement à l’enrichissement des contenus du site officiel Rubi antiqua.

s.rania@rubiantiqua.eu

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Louise Detrez

IMG_1427Titulaire d’un master I de lettres classiques (Paris IV) et d’un master II d’histoire de l’art appliquée aux collections (École du Louvre), est aujourd’hui élève conservateur du patrimoine (Etat, musées).

Fonction au sein de l’équipe: à la suite de ses travaux sur le collectionneur Edme Antoine Durand (1768-1835), elle s’intéresse à la fortune sur le marché français des antiquités exhumées à Ruvo au XIXe siècle.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.