La smania dei naturali

In Actualités @fr

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

SCX-3200_20150317_17483801Le dépouillement des archives réserve bien des surprises.

Parmi les anecdotes les plus piquantes découvertes par l’équipe Rubi antiqua aux Archives Nationales de Bari (ASBa), citons le rapport de l’Intendant de Bari envoyé dans le courant de l’été 1825 au Ministre de l’Intérieur, alors en charge du patrimoine archéologique du Royaume de Naples (ASBa, MSA, B5, f.26). L’Intendant y décrit la « frénésie » (smania) déployée par les « naturels » de Ruvo pour exhumer, de jour comme de nuit, les précieuses antiquités dont leur terre est si fertile.

Ces vases figurés, trouvés dans des nécropoles aujourd’hui datées du IVe siècle av. J.-C., faisaient en effet l’objet d’un commerce lucratif avec les voyageurs étrangers amateurs d’antiquités, au mépris des lois sur la tutelle du patrimoine, qui imposaient le contrôle de l’Etat et le passage devant une Commission des Beaux-Arts pouvant accorder ou non le droit d’exportation de l’œuvre.

Devant l’hémorragie constatée, les autorités centrales somment le maire de Ruvo et le Juge Royal de procéder à l’inventaire des découvertes les plus significatives, conservées chez les principaux notables de la ville. Ces derniers fournissent une estimation ridiculement basse, décrivant un très petit nombre d’œuvres de mauvaise qualité. Piqué au vif, l’Intendant de Bari, en accord avec le Ministre, envoie la gendarmerie effectuer des perquisitions… mais à leur arrivée, les plus beaux vases sont introuvables!

Près de deux cents ans plus tard, l’équipe de Rubi antiqua retrouve les indices de leur parcours jusqu’aux grandes collections européennes.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.