Rencontre INHA, 24-25 mars 2017

L’archéologie funéraire dans l’Italie du Sud à l’INHA de Paris

In Actualités @fr

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le thème : “L’archéologie funéraire en Italie du Sud”

L’équipe Rubi antiqua est heureuse de vous inviter à la rencontre exploratoire franco-italienne sur le sujet de “L’archéologie funéraire en Italie du Sud (fin VIème – début IIIème siècle avant J.-C)’. Rubi antiqua est directement concernée par le colloque, en tant que partenaire qui, grâce au soutien sans faille de la Région Pouilles, sponsorise le colloque (soutenue aussi par le Campus Condorcet).

Jeunes chercheurs italiens à Paris

Rendez-vous Vendredi 24 et Samedi 25 mars 2017 à l’INHA (l’Institut National d’Histoire de l’Art de Paris), rue Vivienne.
L’événement vise les jeunes chercheur(euse)s (doctorants, post-doctorants ou chercheurs confirmés) travaillant sur l’archéologie funéraire de la Campanie, de la Calabre, de la Basilicate et des Pouilles, berceau du projet Rubi antiqua.

Les présentations des travaux des membres de l’équipe Rubi antiqua

Deux personnes de l’équipe Rubi antiqua participeront au premier atelier de cette rencontre, intitulé « Histoire de l’archéologie funéraire en Italie du Sud », en présentant les dossiers suivants :

  • Daniela Ventrelli (ANHIMA, Rubi Antiqua – Mairie de Paris – Regione Puglia)
    “Découvertes archéologiques et collections à Ruvo di Puglia au XIXème siècle : le cas de la Collection Jatta”.
  • Florence Le Bars-Tosi (ARSCAN, équipe LIMC & ESPRI),
    “Un « cold case » lucanien : Armento et la reconstitution des fouilles de 1814”.

Nous sommes heureux de vous signaler la présence au colloque de Paola Palmentola, chercheuse confirmée de l’Université de Bari et directeur des fouilles de l’école de spécialisation en archéologie de la même institution. Consultante et responsable d’une partie de la recherche scientifique du projet Rubi antiqua, Paola Palmentola aura l’occasion d’exposer son sujet intitulé “Archéologie funéraire dans le centre indigène de Monte Sannace (Gioia del Colle, Bari). Considérations sur l’évolution de la destination de l’espace d’établissement entre le VIème et le IIIème siècle a.C.”

La parole aux organisateurs…

Les deux journées d’etude seront divisées en cinq ateliers complémentaires, nés de la collaboration entre l’École Pratique des Hautes Etudes (École doctorale 427), l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (École doctorale 112) et l’UMR 8546-AOROC (CNRS-ENS-EPHE).

Pour entrer dans le vif de l’argument nous laissons la parole aux professionnels qui ont organisé ce colloque.

“[…] Les organisateurs de cette rencontre se réjouissent de ce partenariat, qui fédère les initiatives inter-institutionnelles et transalpines relatives à l’archéologie funéraire en Italie du Sud, de l’histoire des collections aux nouvelles approches et méthodes archéologiques. Cette collaboration entre jeunes chercheurs et chercheurs confirmés enrichira, nous l’espérons, de futurs projets communs”.

Christian Mazet (EPHE-AOROC, INHA)
Alexandra Attia (Université Paris I-ARSCAN)
Daniela Costanzo (EPHE-AOROC, « La Sapienza » Università di Roma)
Valeria Petta (EPHE-AOROC, Università degli Studi di Salerno)

Vendredi 24 – Samedi 25 Mars 2017
L’archéologie funéraire en Italie du Sud (fin VIème-début IIIème siècle avant J.-C.
Institut National d’Histoire de l’Art
2, rue Vivienne
75002 Paris

Évènement soutenu par la Région des Pouilles – Département de l’industrie touristique et culturelle pour la valorisation du territoire.

Vous pouvez télécharger ici l’affiche, le programme de l’événement et la déclaration conjointe des organisateurs en version intégrale.

L’article est disponible en version italienne à la page.

©Rubi antiqua
Tous le droits liés aux contenus du site rubiantiqua.eu sont strictement réservés.
Pour toute information complémentaire contactez directement le service presse.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.