@Rubi antiqua, Museo del Libro - Casa della Cultura di Ruvo di Puglia ph Daniela Ventrelli.

Rubi antiqua: l'entretien avec Francesco Picca

In Actualités @fr

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Carmela Battista de l’équipe Rubi antiqua a eu l’occasion de s’entretenir avec Francesco Picca, Directeur du Musée du Livre – Maison de la Culture de Ruvo di Puglia, dans le sud de l’Italie.

Au cours de cet entretien, Francesco Picca présente la nouvelle institution culturelle installée dans le palais Caputi. Il envisage de renouer les liens avec le Musée Jatta, dans le but de diffuser la connaissances des richesses historiques méridionales.

L’interview

Carmela Battista: Pouvez-vous décrire le type de public visé et les moyens mis en œuvre pour aller à sa rencontre ?

Francesco Picca: Le cœur du Musée du Livre est et restera le fonds historique de la Bibliothèque Municipale « Pasquale Testini », avec ses atouts pour attirer de nouveaux lecteurs : la recherche et la consultation d’ouvrages sur les sujets les plus variés, le prêt de romans, de recueils de poésies ou de livres jeunesse, l’acquisition de nouvelles publications et un accès facilité par le catalogue en ligne (connecté à la plateforme SBN). Mais à côté de ces activités traditionnelles, le nouvel aménagement de la collection de manuscrits et d’ouvrages du XVIe au XIXe siècle, les dispositifs multimédias permettant une consultation à distance de livres et d’œuvres d’art, favorisent un élargissement et une diversification des catégories de publics : simple visiteur du musée ou lecteur assidu, collégiens et lycéens qui viennent étudier dans nos salles et participent à nos activités pédagogiques, comme le projet « Voyage dans le monde du livre » avec lequel nous avons choisi de participer à l’édition 2016 du « Mai du Livre ». Les canaux privilégiés de la diffusion de nos activités et initiatives sont la page facebook « Bibliothèque Municipale Testini » (Biblioteca Comunale Testini) et notre newsletter en cours de composition. Mais nous n’excluons pas d’autres moyens de communication qui seront éventuellement suggérés par les membres de notre équipe ou le public (toutes les bonnes idées sont les bienvenues).

C.B.: À votre avis, quelles sont les trois qualités principales de cette nouvelle offre culturelle ?

F.P.: Tout d’abord, son emplacement : le Palais Caputi est superbe et les récents travaux de restauration et d’aménagement en ont fait un cadre plaisant adapté à la lecture, à la discussion et au travail. La deuxième qualité est la disponibilité de tous les employés : nous souhaitons que le lecteur se sente chez lui, comme dans le salon culturel de sa ville, mais qu’il puisse aussi y apporter des idées pour que la « Maison de la Culture » soit vraiment un lieu d’imagination et de créativité. Enfin, la troisième qualité est la complémentarité d’un musée qui est aussi une bibliothèque et d’une bibliothèque qui est aussi un musée, où l’on peut à la fois étudier les textes et s’émerveiller devant les œuvres.

C.B.: Vous êtes récemment devenu le Directeur du pôle des musées municipaux de Ruvo. Comment vivez-vous cette nouvelle aventure ? Quel adjectif définit-il le mieux votre état d’esprit ?

F.P.: C’est ma troisième expérience professionnelle dans une administration publique, après celles du Musée de la Ville de Foggia et de la Pinacothèque « Michele de Napoli » de Terlizzi. Chaque nouvelle prise de poste est toujours chargée d’attentes, de projets et d’idées qui devront bien entendu être adaptées à l’histoire et au contexte des institutions à la tête desquelles on m’a placé. Au lieu d’un adjectif, je vous en donne deux : humble et obstiné. Humble, parce que je me suis lancé dans cette aventure plein de respect et conscient qu’avant de pouvoir avancer mes idées, je devais me familiariser avec ce contexte culturel particulier. Obstiné, parce que malgré toutes les difficultés qui ne manqueront pas de surgir – au premier rang desquelles, les ressources financières très limitées – il n’est pas dans ma nature de me décourager ou de me contenter d’un « on ne peut pas ». C’est avec humilité et obstination que je mettrai à la disposition de tous mon travail, mes connaissances et mes capacités. Bien entendu, cela ne pourra se faire qu’avec la pleine collaboration de mes collègues, des volontaires du Service Civique, des stagiaires et de tous les jeunes en alternance qui participent au projet et qui, ces jours-ci, donnent vie aux beaux espaces du Palais Caputi.

C.B.: Étant donné la passion commune pour l’archéologie et le collectionnisme des familles Jatta et Caputi, prévoyez-vous une synergie entre le tout nouveau Musée du Livre et le Musée Jatta ?

F.P.: Le Musée Jatta est une institution culturelle de très haut niveau, riche d’une longue histoire aussi bien comme musée privé que, depuis deux décennies, comme musée public. Plus qu’un souhait, la synergie est désormais une certitude qui se concrétise un peu plus chaque jour, grâce notamment à la directrice du Musée Jatta, Elena Saponaro. En effet, les visiteurs du Musée Jatta sont de plus en plus nombreux à se rendre également au Palais Caputi pour découvrir aussi bien les précieux livres anciens que les applications multimédias sur l’histoire du livre, de l’édition et les approfondissements sur le patrimoine de Ruvo. Nous pouvons également ajouter que des collaborations sont en train de naître, sous la forme d’un partenariat avec le MIBACT – Pôle des Musées des Pouilles. Ce dernier a mis en place le projet « Si.M.P.Ac.T. Système des Musées des Pouilles – Accessibilité et Technologies » avec pour objectif de construire un réseau qui permette la valorisation du patrimoine culturel local. Le Musée du Livre et la Pinacothèque municipale d’art contemporain feront partie de ce réseau. Je voudrais enfin souligner le fait que les collaborations les plus efficaces se basent sur les capacités de chaque chercheur et de chaque fonctionnaire à interagir pour atteindre des objectifs de recherche bien définis. En ce sens, les thématiques liées aux intérêts communs pour le collectionnisme des familles Jatta et Caputi, ne peuvent que nous stimuler à les approfondir et à imaginer qu’un jour le Musée du Livre, au côté du Musée Jatta, fera revivre les fastes du passé de la collection Caputi et confirmer l’importance de Ruvo di Puglia dans l’offre culturelle de la région.

Le Musée du Livre – Maison de la Culture est située dans le Palais Caputi de Ruvo di Puglia et il abrite la bibliothéque Pasquale Testini, que nous vous invitons à visiter.

Via Alcide De Gasperi 26,
70037 Ruvo di Puglia (Bari)

L’interview est disponible en version italienne à la page.

©Rubi antiqua
Les droits liés aux contenus du site rubiantiqua.eu sont strictement réservés.
Pour toute information complémentaire contactez directement le service presse.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.