Soirée de gala au Palais Jatta

In Actualités @fr

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

quartetto-webRubi Antiqua est synonyme de recherche, de conférences, de visites, mais aussi de communication et d’événements.

Au terme de ces deux journées intenses de présentation officielle du projet et de visites aux institutions des Pouilles partenaires de l’initiative, la délégation française a été invitée avec les autorités locales, soutiens, mécènes et amis, à une soirée de gala dans les salons privés du Palais Jatta.

Quel meilleur cadre en effet que le Palais Jatta, une demeure qui respire l’histoire et la culture au cœur de Ruvo di Puglia, origine et destination principale du projet de recherche franco-italien, pour lancer les objectifs d’une exposition qui sera l’aboutissement et la synthèse des résultats de la recherche atteints par Rubi Antiqua au cours des trois prochaines années ?

Le projet d’exposition a été présenté par les membres de l’équipe scientifique en présence de nombreuses personnalités, parmi lesquelles le président de la province de Bari Francesco Schittulli, l’adjoint aux infrastructures et aux travaux publics de la Région Pouilles Giovanni Giannini, l’adjoint à la culture de la Mairie de Ruvo Pasquale Depalo, le maire de Ruvo Vito Nicola Ottombrini et le célèbre historien de l’art Vittorio Sgarbi. Après l’introduction de l’archéologue native de Bari Daniella Ventrelli, coordinatrice du projet, Andrea Milanese, conservateur des Archives de la Surintendance Spéciale des Biens Archéologiques de Naples et de Pompéi, a pris la parole pour raconter comment au XIXe siècle, Giovanni Jatta a sciemment constitué une collection d’œuvres antiques de Grande Grèce enviée par tous les collectionneurs européens de son temps.

Les autres membres de l’équipe scientifique se sont ensuite présentés : Florence Le Bars-Tosi, doctorante en archéologie et histoire de l’art antique en co-tutelle entre les universités de Paris Ouest Nanterre et Federico II de Naples, qui s’occupera pour le projet Rubi Antiqua de la recherche en archives sur les découvertes de vases antiques dans la région de Ruvo pendant la décennie française (1806-1815) ; Marie Amélie Bernard, doctorante à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne, en troisième cycle d’études à l’Ecole du Louvre, qui pour le projet sera responsable des recherches sur les questions liées à la place de la restauration dans les familles de collectionneurs, en s’appuyant particulièrement sur le cas du restaurateur Francesco Depoletti (1779-1854) ; et enfin Louise Detrez, élève-conservateur à l’INP (Institut National du Patrimoine), qui étudiera l’intérêt que les œuvres découvertes à Ruvo au cours du XIXe siècle ont suscité sur le marché de l’art français.

La soirée s’est achevée par la remise aux délégués du projet d’un volume en langue française sur l’histoire et le patrimoine culturel et naturel des Pouilles.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.